Accueil > Ressources > Archives > Tableaux blancs interactifs > Principe de fonctionnement d’un TBI / TNI

Rubrique Tableaux blancs interactifs

Principe de fonctionnement d’un TBI / TNI

L’équipement comprend le tableau blanc interactif proprement dit, mais aussi un vidéoprojecteur et un ordinateur. L’ordinateur dispose d’un logiciel spécifique, fourni par le constructeur du TBI, qui donne accès à diverses fonctionnalités, dont notamment l’enregistrement des séquences.
 
 
Fonctionnement


- 1. le tableau est une surface active : il transmet à l’ordinateur les actions effectuées par l’utilisateur à l’aide d’un stylet. Celui-ci peut ouvrir et enregistrer les documents, les annoter, commenter, légender, il peut agir sur l’ordinateur, lancer un autre logiciel etc...

- 2. l’ordinateur transmet au vidéo projecteur l’image de l’écran.

- 3. le tableau joue le rôle d’écran de projection : le vidéo projecteur projette les actions effectuées par l’utilisateur, ce qui lui permet de les voir en temps réel : un tracé ou une action, par exemple, la sélection d’un paragraphe d’un document, un clic sur un bouton dans un logiciel, un déplacement dans une carte géographique etc...).

Logiciels

Le logiciel fourni par le constructeur permet d’enregistrer, à la fois, les documents projetés et les annotations de l’utilisateur. Durant toute la séquence, l’ensemble des vues successives et des actions sont ainsi mémorisées et stockées, permettant à l’utilisateur de revenir sur une vue pendant la séquence elle-même ou ultérieurement.

Pour le préparation d’un séquence, il est intéressant de choisir avec quels logiciels on souhaite travailler :
- le logiciel du constructeur qui offre ses propres fonctionnalités (différentes selon les constructeurs) et qui permet l’enregistrement d’une séquence dans une sorte de livret électronique. La lecture ultérieure de ce livret nécessitera le recours au logiciel du constructeur.
- les logiciels de bureautique habituels (Open Office) dont les documents peuvent être ensuite utilisés sur tout ordinateur, sans offrir les fonctionnalités du logiciel dédié au TBI.

Installation

Le vidéo projecteur peut être posé sur une table, devant le TBI. C’est la disposition la plus simple et la plus rapide à installer, tout en autorisant, au besoin, la mobilité de l’équipement dans l’école..
Il peut aussi être fixé au plafond avec un support spécial. Dans ce cas, l’ombre produite par l’utilisateur est réduite, ce qui augmente le confort d’utilisation. Cette solution ne permet pas la mobilité de l’équipement dans l’école.

   
Équipement complémentaire


Une tablette graphique, de préférence sans fil, peut venir compléter l’équipement : elle permet à un utilisateur de piloter le dispositif, de la même façon qu’il pourrait le faire sur le TBI, mais en restant éloigné de celui-ci. Le positionnement de l’utilisateur change ; ainsi, avec une tablette sans fil, les élèves peuvent ainsi intervenir sans se déplacer.

   

En savoir plus sur le TBI, les différents équipements...
(Bernard-Yves Cochain - 2008)

Contact

Olivier Dupuy

Conseiller pédagogique départemental au numérique éducatif
Direction des services départementaux
de l’Éducation nationale de la Côte-d’Or
11B boulevard Rembrandt
21000 DIJON
 
téléphone 03.45.21.52.34
courriel : écrire à CPDNE 21

Nouveautés sur e-prim21
portail des ressources et informations métiers

Circulaires, notes et documents récemment mis en ligne

S'informer, rechercher, nous contacter