Rubrique Protection des élèves à l'école

Les mesures d’alerte

En cas d’incident, notamment l’accès à des contenus inappropriés par l’élève, une chaîne d’alerte est définie de façon à :
- assurer la circulation de l’information
- apporter les réponses adaptées dans les meilleurs délais.
 1. Chaîne d’alerte relative à l’élève
  L’enseignant est tenu d’informer le directeur de l’école de tout incident survenu lors des activités scolaires.
Le directeur avertit l’inspecteur de sa circonscription et l’inspection académique (à l’adresse : incident.sites ac-dijon.fr) en renseignant une fiche de description d’incident à envoyer par voie électronique.
la fiche de description d’incident (au format Open Office 2)
la fiche de description d’incident (au format Microsoft Word)
  Les parents ou le responsable légal sont informés de l’incident et ils jugeront du suivi à donner auprès de leur enfant.
   
  Si l’incident nécessite une aide psychologique non disponible au niveau local, il convient de contacter la cellule académique de sécurité-internet du SICEP par téléphone : 03.80.44.88.58 ou courriel : securite.internet ac-dijon.fr
  Si l’incident nécessite une aide psychologique non disponible au niveau académique, il convient alors de contacter la cellule nationale d’aide psychologique par ce formulaire en ligne :
  http://www.educnet.education.fr/aiedu/formulaire.htm
   
 2. Chaîne d’alerte relative au système de protection
 • Ecole équipée d’un dispositif de filtrage
  Une affiche, rappelant les consignes académiques en cas d’urgence, doit être placée à proximité immédiate des équipements informatiques.
l’affiche (au format PDF)
  Si un incident intervient dans une école disposant de filtrage par « liste noire » (en Côte-d’Or, soit avec un pare-feu Amon ou soit avec le proxy de sécurité académique), l’école doit signaler l’adresse de la page ou du site non filtrés, sur le site du ministère :
  • http://aiedu.education.fr
  L’information est alors vérifiée par la cellule ministérielle en charge de la maintenance de la « liste noire », puis ajoutée à celle-ci. Cette alerte permet donc, par la contribution de tous, de garantir un niveau protection optimal de la « liste noire » nationale.
  A cette même adresse, un enseignant peut aussi signaler l’existence d’un site approprié pour les élèves mais inaccessible car injustement filtré par la « liste noire ».
   
 • Ecole non encore équipée d’un dispositif de filtrage
  La généralisation des équipements de sécurité sera achevée d’ici à la fin de l’année 2008. Dans le cas d’une école n’en bénéficiant pas encore, le signalement d’un site à l’origine d’incident auprès du ministère est évidemment à proscrire.
   

Contact

Olivier Dupuy

Conseiller pédagogique départemental au numérique éducatif
Direction des services départementaux
de l’Éducation nationale de la Côte-d’Or
11B boulevard Rembrandt
21000 DIJON
 
téléphone 03.45.21.52.34
courriel : écrire à CPDNE 21

S'informer, rechercher, nous contacter